Le courant d'air ASBL

teliers créatifs pour enfants, adolescents et adultes (Centre d'Expression et de Créativité - CEC -) Ecole de devoirs pour enfants de l'école primaire bibliothèque de rue Expérience dans la vente et le repassage pour adultes, dans notre magasin de seconde main.

Douni’Anima

Depuis plusieurs années, les enfants des ateliers créatifs du « Courant d’air » réalisent une œuvre  dans le cadre du festival du film d’animation ANIMA, organisé chaque année parles Grignoux, du 17 février au 5 mars.

Cette fois, c’est autour du long métrage « Dounia et la princesse d’Alep » que nos graines d’artistes ont rassemblé leurs talents et leur imagination.

« Dounia a 6 ans, elle quitte Alep avec quelques graines de nigelle au creux de la main et, avec l’aide de la princesse d’Alep, Dounia fait le voyage vers un nouveau monde… »

Dans ce conte empreint de culture orientale et de magie, on suit une petite fille et ses grands-parents dans leur périple de migration pour fuir la guerre qui fait rage dans leur pays, la Syrie.

C’est un récit qui aborde des sujets douloureux, tels la guerre, l’exil, le deuil, la peur…, mais en se plaçant à hauteur d’enfant, par la voix d’un enfant en utilisant du merveilleux et de la magie pour parler des violences dont les enfants sont victimes.

L’histoire de Dounia parle de la manière dont les humains survivent même quand ils ont très peur, de la façon dont ils surmontent les pires situations, en imaginant d’autres possibles, en rêvant, en faisant preuve de créativité.

C’est donc par l’imaginaire et les symboles, que les animateurs ont accompagné les enfants des ateliers créatifs dans la réalisation de leur projet, en s’inspirant des thématiques abordées par ce film, telles que la famille, la maison, le voyage, la culture orientale, les rêves, mais aussi le courage, la solidarité, l’entraide, la tolérance, l’amitié.  Ils se sont exprimés sur le sujet au travers de différentes techniques : La peinture, le collage, le dessin, la customisation, l’origami, la mini-construction, le conte et le photolangage.

Un projet qui fait lien : la bibliothèque de rue a plongé tout « Le Courant d’air » dans son univers de contes et de merveilles, avec le livre Mon ami Jim (Kitty Crowther, Pastel, 1996)  conté par la talentueuse Anne-Lise, sous la tente berbère nappée de tapis, sorte de « cabane dans le salon » géante construite pour l’occasion dans la grande salle. Un beau moment partagé par les enfants de la bibliothèque de rue et des ateliers créatifs. 

Les adultesdes ateliers créatifs se sont eux aussi investis lors des différentes étapes de l’aventure, tant dans la confection de la tente que dans leur soutien au support visuel du projet.

Douni’Anima

manager

Retour en haut